M. le Président de la République à Bangalore PDF Imprimer Envoyer
Vie de l'ANANS - Mémoires & archives

Le Président Nicolas SARKOZY a entamé une visite de travail quatre jours en Inde dans l’espoir de signer avec cette puissance incontournable des projets d’accord entre autre dans le domaine du nucléaire civil et de la défense.
Accompagné de 7 ministres et de 70 chefs d’entreprise le voyage du président Nicolas SARKOZY dans le pays à la croissance la plus rapide du monde après la Chine a une portée tant politique , qu’économique.
L’Inde c’est d’abord selon Nicolas SARKOZY un partenaire politique majeur, une puissance incontournable sans laquelle nous ne pourrons pas relever les grands défis auquel le monde est confronté.
Alors que la crise économique mondiale continue d’être la grande préoccupation des dirigeants de la planète, le Président français a affirmé que le G20 serait au cœur des entretiens avec l’Inde .
La visite du Président français s’inscrit entre celle du Président Barack OBAMA début novembre et celle à venir des Présidents chinois et russe.
Les discussions commerciales au sujet de la modernisation de la flotte indienne des avions de combat Mirage devraient également se poursuivre , ainsi que celles concernant l’appel d’offres lancé par l’Inde pour 126 avions de combat.

 
Communiqué du 17 novembre 2010 PDF Imprimer Envoyer
Vie de l'ANANS - Mémoires & archives

Sur la proposition du Premier ministre, le Président de la République a nommé :

M. Alain Juppé, ministre d'Etat, ministre de la défense et des anciens combattants ;
Mme Michèle Alliot-Marie, ministre d'Etat, ministre des affaires étrangères et européennes ;
Mme Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement ;
M. Michel Mercier, garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés ;
M. Brice Hortefeux, ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration ;
Mme Christine Lagarde, ministre de l'économie, des finances et de l'industrie ;
M. Xavier Bertrand, ministre du travail, de l'emploi et de la santé ;
M. Luc Chatel, ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative ;
M. François Baroin, ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'Etat, porte-parole du Gouvernement ;
Mme Valérie Pécresse, ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche ;
M. Bruno Le Maire, ministre de l'agriculture, de l'alimentation, de la pêche, de la ruralité et de l'aménagement du territoire ;
M. Frédéric Mitterrand, ministre de la culture et de la communication ;
Mme Roselyne Bachelot-Narquin, ministre des solidarités et de la cohésion sociale ;
M. Maurice Leroy, ministre de la ville ;
Mme Chantal Jouanno, ministre des sports ;
M. Patrick Ollier, ministre auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement ;
M. Eric Besson, ministre auprès de la ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, chargé de l'industrie, de l'énergie et de l'économie numérique ;
M. Henri de Raincourt, ministre auprès de la ministre d'Etat, ministre des affaires étrangères et européennes, chargé de la coopération ;
M. Philippe Richert, ministre auprès du ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration, chargé des collectivités territoriales ;
M. Laurent Wauquiez, ministre auprès de la ministre d'Etat, ministre des affaires étrangères et européennes, chargé des affaires européennes ;
Mme Nadine Morano, ministre auprès du ministre du travail, de l'emploi et de la santé, chargée de l'apprentissage et de la formation professionnelle.
Mme Marie-Luce Penchard, ministre auprès du ministre de l'intérieur, de l'outre-mer, des collectivités territoriales et de l'immigration, chargée de l'outre-mer ;

M. Pierre Lellouche, secrétaire d'Etat auprès de la ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, chargé du commerce extérieur ;
Mme Nora Berra, secrétaire d'Etat auprès du ministre du travail, de l'emploi et de la santé, chargée de la santé ;
M. Benoist Apparu, secrétaire d'Etat auprès de la ministre de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé du logement ;
M. Georges Tron, secrétaire d'Etat auprès du ministre du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l'Etat, chargé de la fonction publique ;
Mme Marie-Anne Montchamp, secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la cohésion sociale ;
M. Thierry Mariani, secrétaire d'Etat auprès de la ministre de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement, chargé des transports ;
M. Frédéric Lefèbvre, secrétaire d'Etat auprès de la ministre de l'économie, des finances et de l'industrie, chargé du commerce, de l'artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des services, des professions libérales et de la consommation ;
Mme Jeannette Bougrab, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, chargée de la jeunesse et de la vie associative.

Le Président de la République réunira le conseil des ministres, avec l'ensemble des membres du Gouvernement, ce mercredi 17 novembre 2010, à 10 heures.
 
Communiqué : Présidence du G20 par la France PDF Imprimer Envoyer
Vie de l'ANANS - Mémoires & archives

La France se présentera « la tête haute à Séoul ».

Le Parlement a adopté le projet de loi qui régulera l’activité bancaire et financière.

Un gage de l’engagement de la France alors qu’elle s’apprête  à présider le G20.

Avec cette loi de régulation, notre pays pourra tourner le dos à la finance dérégulée.

Une avancée significative et inédite, qui permettra à l’autorité des marchés(AMF)de sanctionner les abus de marché, les manipulations de cours sur les marchés dérivés et les crédit default swaps(CDS).

Autre pouvoir confié à l’AMF,l’enregistrement,la surveillance, et la prise de sanctions à l’encontre des agences de notation si elles devaient commettre des erreurs d’évaluation concernant la dette des entreprises et des états.

Le projet de loi adopté par le Sénat a ajouté l’introduction au droit français de la régulation du marché de CO2

Enfin la loi permet la création d’obligation à l’habitat(titre émis par les banques)afin de refinancer plus facilement les prêts immobiliers qu’elles accordent aux particuliers.

La France présidera le G20 à partir du 12 novembre.

Alors que certains voudraient que le gouvernement ait un genou à terre, c’est l’occasion de rappeler le succès de la régulation des finances défendue par Nicolas SARKOZY dès le début de la crise.

Un gage de confiance qui rassure alors que le sommet de Séoul devra aborder la difficile question de la régulation des monnaies.

La Présidence Française du G20 sera un moment essentiel pour solidifier l’Europe.

Une double occasion pour le Président de la République  Nicolas SARKOZY de mettre en avant « sa grande détermination, son volontarisme, et l’ambition de la France axée autour de 3 priorités.

-          la réforme du système monétaire international, parce que l’instabilité des changes fait peser une menace sur la croissance mondiale.

-          la réforme du marché des matières premières et des dérivés pour mettre fin à l’excessive volatilité des prix.

-          une gouvernance mondiale avec la création d’un secrétariat du G20 et l’extension des compétences aux questions de développement et de financement du climat.

Créé sur proposition de la France le G20 «  dispose du poids spécifique, de la légitimité et de la capacité de décisions pour donner les impulsions indispensables aux chantiers de demain » note le Président Nicolas SARKOZY

A cette responsabilité s’ajoutera au 1er janvier 2011 la Présidence du G8.

A cet effet le Président de la République Française souhaite que soient priorisées les questions sur la sécurité( lutte contre le terrorisme notamment)et sur le partenariat avec l’Afrique.

 

Revue de presse : Mesures pour accompagner les personnes surendettées

La loi destinée à mieux accompagner les personnes surendettées et les aider à rebondir est entrée en application le 1er novembre dernier.

En voici les mesures principales

-          faciliter le rebond des personnes surendettées.

La durée des plans de surendettement est réduite de 10 à 8 ans.

Les délais d’inscription au fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers sont réduits de 8 à 5 ans suite à une procédure de rétablissement personnel, et de 10 à 5 ans dans le cas d’un plan de remboursement suite à une procédure de surendettement.

-          mieux accompagner les personnes surendettées.

Les procédures de surendettement sont accélérées.

La Banque de France a 3 mois au lieu de 6 mois pour décider de l’orientation des dossiers.

La durée de 95% des procédures de rétablissement personnel est réduite de 1 an et demi à 6 mois.

-          aider les personnes surendettées à trouver des solutions.

Les Commissions de surendettement ne pourront plus refuser aux personnes qui sont propriétaires de leur logement l’accès aux procédures de surendettement.

 
40ème Anniversaire de la Disparition du Général De GAULLE PDF Imprimer Envoyer
Vie de l'ANANS - Mémoires & archives

Communiqué : Nadia BOURHIS Présidente Nationale

Madame, Monsieur,

Chers amis adhérents et sympathisants de l’ANANS
« En notre temps la seule querelle qui vaille est celle de l’homme. C’est l’homme qu’il s’agit de sauver, de faire vivre et de développer. » disait le Général de GAULLE.
40 ans après la mort du Général DE GAULLE, il est un paramètre qui n’a pas changé.
Une France puissante ne se conçoit pas sans institution stable, sans réforme nécessaire à son développement économique et social, pour une évolution de notre société allant dans le sens de plus de justice.
Les valeurs Gaulliennes sont les fondamentaux de l’ANANS qui s’est engagée aux côtés de Nicolas SARKOZY pour défendre une certaine idée de la France, celle du Général de GAULLE.
En ma qualité de Présidente Nationale, au nom de l’ANANS j’appelle les adhérents et sympathisants à participer aux cérémonies en souvenir de celui qui a sauvé la France et jeté les bases d’une France moderne.

REVUE DE PRESSE : par Nadia BOURHIS PRESIDENTE NATIONALE

Partenariat militaire France Royaume uni :un rapprochement d’une ampleur sans précédent.

L’accord de défense et de sécurité signé à Londres le mardi 2 novembre 2010 par David CAMERON et Le Président Nicolas SARKOZY, constitue pour nos deux nations un rapprochement d’une ampleur sans précédent en matière de défense.

Au cœur de ce partenariat ambitieux sont en effet visés les aspects majeurs de la défense :la création d’une force expéditionnaire conjointe de plusieurs milliers d’hommes sous commande unique, le partage des porte avions français et britanniques à partir de 2020 et surtout la conduite d’essais nucléaires communs dans un même laboratoire français.

La coopération des outils de défense nationaux dans un cadre européen est notre garantie de maintenir une position majeure sur la scène internationale. Il est à la fois une condition et un gage de crédibilité pour notre défense.

Environnement :Bilan d’étape du Grenelle

Le document de synthèse réalisé par un cabinet d’audit indépendant dresse un état des lieux positif, chantier par chantier des avancées concrètes du Grenelle de l’environnement, tant en terme de fiscalité écologique qu’au niveau des actions engagées par l’état ou encore de la prise de conscience des enjeux environnementaux par l’ensemble de la société.

Ainsi la quasi totalité des 268 engagements  ont été réalisés ou sont en cours d’exécution

Les avancées les plus importantes concernent les domaines :

« Bâtiments et urbanisme » la réglementation thermique 2010 ouvre une nouvelle erre de performance énergétique.

« Transports et mobilité »avec le démarrage d’une véritable filière de véhicules décarbonés.

« Energies renouvelables » dans ce domaine des niches se sont transformées en véritables marchés

Après l’adoption de la réforme des retraites, le dialogue social va continuer :

Notre système des retraites fondé sur la répartition est préservé par l’adoption au Sénat du projet de loi.

La France réaffirme ainsi son attachement à la solidarité intergénérationnelle et consolide notre modèle social.

C’est une bonne nouvelle pour la démocratie. L’esprit de la République l’a emporté sur les pratiques antidémocratiques des bloqueurs.

La réforme était indispensable et juste. Les socialistes ont ouvertement menti aux français en leur faisant croire qu’ils reviendraient sur le recul de l’âge en cas de victoire en 2012.

La réforme des retraites va désormais s’appliquer progressivement, mais le dialogue social doit continuer.

Comme l’a souhaité le Premier Ministre François FILLON, les partenaires sociaux doivent s’engager  maintenant vers une négociation globale sur l’emploi des Jeunes et des Seniors, cette question est étroitement liée à la réforme des retraites.

Face à la démagogie et à l’irresponsabilité du PS le gouvernement a tenu un discours de vérité et fait preuve de courage dans l’action

 
Félicitations à Gilles Martin Président Régional ANANS MAYOTTE PDF Imprimer Envoyer
Vie de l'ANANS - Mémoires & archives

Communiqué de Nadia BOURHIS  Présidente Nationale de l'ANANS.

En ma qualité de Présidente et au nom du Bureau je suis heureuse d'adresser  à Gilles Martin  Président Régional ANANS MAYOTTE nos vives félicitations pour ce brillant  succès .
Gilles, incarne cette France forte et solidaire avec ces territoires et  ses départements ultra marins.
Cette France qui avec Nicolas SARKOZY, porte  la réforme  pour s'inscrire dans l'histoire.
Nous sommes avec Gilles fiers de porter ces valeurs qui s'incarnent dans un homme, et cet homme qui nous rassemble, cet homme  c'est Nicolas SARKOZY.
A Gilles et au Mahorais nous disons , ensemble tout est possible.

Portrait de Gilles Martin paru le 29 Oct 2010 (cliquez ici)

 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 7

Trouver un article

Copyright © 2008 Association Nationale des Amis de Nicolas Sarkozy. Tous droits réservés. Développé par Agence Kundalini