EDITORIAL de Nadia BOURHIS Présidente Nationale de l’ANANS PDF Imprimer Envoyer
Vie de l'ANANS - Mémoires & archives

A l’heure où le gouvernement de Jean-Marc AYRAULT poursuit le détricotage de l’action de Nicolas SARKOZY, il est de notre devoir, en tant qu’ Association Nationale des Amis de Nicolas Sarkozy (ANANS), de poser de véritables bases de réflexion.

Les premiers choix des 100 jours de François HOLLANDE sont assez étonnants, entre dogmatisme et mensonges.

Sur la plan régalien, le laxisme est de retour comme prévu. En termes d’insécurité et d’immigration ce double positionnement est flagrant. Madame TAUBIRA « la meilleure solution est de punir sans emprisonner », d’où

-suppréssion des tribunaux correctionnels pour mineurs

-arrêt du programme de construction de prisons

-arrêt des placements en centre de rétention pour les familles de clandestins

-révision des critères de régularisation dans le plus grand flou

-abandon des critères de naturalisation mis en place

-suppression de la franchise pour l’aide médicale d’état : les clandestins sont désormais les seules personnes en France à bénéficier d’une couverture maladie gratuite à 100%.

Dans le même temps, c’est Manuel VALLS qui évacue les camps de Roms. Ce qui à l’époque était présenté par les médias comme des rafles dignes des heures les noires de notre histoire, devient aujourd’hui, une évacuation pour des raisons sanitaires

Sur le plan économique, de société et de fiscalité, François HOLLANDE n’a pas l’ombre d’une stratégie, il collectionne les mauvaises décisions, les choix du gouvernement sont aussi des plus intrigants.

-suppression de la défiscalisation des heures supplémentaires, pouvoir d’achat des plus modestes pénalisé, compétitivité des entreprises mises à mal en alourdissant les charges.

-augmentation prévue de la CSG sur 3 points. Cela entraînera nécessairement une perte du pouvoir d’achat pour les français, et sera affectée non pas à la relance, non pas à l’investissement, non pas à l’endettement, mais au financement de nouvelles dépenses de frais de fonctionnement. Bref tous les inconvénients sans les avantages liés à une TVA anti-délocalisation proposée par Nicolas SARKOZY qui, elle, visait à sauver des emplois et à redonner du pouvoir d’investissement tout en forgeant un patriotisme économique volontaire.

-enfin, la réforme du régime des retraites entraînera lui aussi une perte du pouvoir d’achat car pour la financer les français vont devoir cotiser plus chaque mois et pendant toute leur carrière

-quant aux emplois d’avenir, c’est un retour en arrière de 15 ans : emplois jeunes de Martine AUBRY, pourquoi ce qui n’a pas marché en 1997 marcherait en 2012

Au niveau International, la voix de la France n’a jamais ét aussi inaudible depuis des années.

Non content d’être le seul Président absent lors du sommet de l’OTAN lors du Discours du Président OBAMA, avant que le lendemain, Laurent FABIUS Ministre des Affaires Etrangères, ne s’endorme lors d’un sommet diplomatique, François HOLLANDE est resté muet sur la Syrie, trop occupé qu’il était à profiter du soleil et des moelleux coussins hors de prix, achetés récemment, pour Brégançon.

 

A l’heure où certains se déclarent Sarkozystes alors même qu’ils ont été très discrets lors de ces 2 dernières années, l’ANANS réaffirme son soutien à Nicolas SARKOZY et à son bilan…Les français ont-ils voté François HOLLANDE afin qu’il mette en place une mauvaise politique de «  droi-che »mélange hétéroclite de droite et de gauche ?

La gauche en stigmatisant l’action et le bilan de Nicolas SARKOZY, un certain centre droit par son balancement à gauche, l’extrême droite en pariant sur l’opposition des français, les médias, ont tous collaboré à la défaite de Nicolas SARKOZY.

Mais dans le même temps en 3 mois plus de 56 % des français ne pas confiance à François HOLLANDE et 72% estiment que le gouvernement n’en fait pas assez pour l’emploi et contre la crise.

François HOLLANDE affiche 17 points de moins d’opinions favorables que Nicolas SARKOZY en 2007.

Ce ne sont pas les idées de Nicolas SARKOZY, son analyse, son bilan, qui ont perdu, mais la démagogie et le mensonge qui ont triomphé le 6 mai 2012.

La France mérite mieux et nous savons, à l’ANANS, ne pas nous tromper d’ennemi.

En partageant la même vision de la France, des valeurs qu’il défend, l’ANANS a assuré à Nicolas SARKOZY de 2004 à 2012 sa loyauté et sa fidélité et nous continuerons à le faire.

Fidèles à nos valeurs « Ensemble dans la filiation du Sarkosysme, construisons l’avenir »

 

Site : www.anans.fr

Mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Trouver un article

Copyright © 2008 Association Nationale des Amis de Nicolas Sarkozy. Tous droits réservés. Développé par Agence Kundalini